"Atys"

2011

Dès sa première, à la cour de Louis XIV comme le voulait l'usage, Atys fut surnommé "l'opéra du Roy".

  • Gatunek: Opera
  • Reżyseria: François Roussillon

"Atys" w telewizji

ZwińRozwiń
  • Czwartek 17.09.2015 17:00

    Mezzo

Obsada

  • Bernard Richter jako Atys
  • Stéphanie d'Oustrac jako Cybèle
  • Emmanuelle de Négri jako Sangaride
  • Nicolas Rivenq jako Célénus
  • Marc Mauillon jako Idas
  • Sophie Daneman jako Doris
  • Jaël Azzaretti jako Mélisse

Twórcy

  • François Roussillon Reżyseria
  • Jean-Baptiste Lully Muzyka
  • William Christie Dyrygent

Opis programu

Atys, de Jean-Baptiste Lully William Christie (direction), Jean-Marie Villégier (mise en scène), Christophe Galland (Metteur en scène associé) Bernard Richter (Atys), Stéphanie d'Oustrac (Cybèle), Emmanuelle de Negri (Sangaride), Nicolas Rivenq (Célénus), Marc Mauillon (Idas), Sophie Daneman (Doris), Jaël Azzaretti (Mélisse), Paul Agnew (Le Sommeil), Cyril Auvity (Morphée), Bernard Deletré (Le temps ; le fleuve Sangar), Danseurs, Compagnie Fêtes galantes, Gil Isoart, danseur de l'Opéra National de Paris Les Arts Florissants Dès sa première, à la cour de Louis XIV comme le voulait l'usage, Atys fut surnommé "l'opéra du Roy". On savait que le monarque, qui avait pris une part active à sa préparation, en fredonnait volontiers les airs. Son triomphe en fut d'autant plus éclatant au Théâtre du Palais-Royal où le public s'empressa dès la création parisienne d'avril, puis lui fit fête à chaque reprise tandis que - consécration populaire- les parodies se multipliaient. Admirablement structuré, servi par la musique la plus expressive, d'une variété chorégraphique constante et d'une intensité dramatique inédite, Atys est aussi le premier opéra à centrer son intrigue sur l'amour et la première tragédie française à faire mourir son héros en scène. Introduisant la poésie du sentiment dans le théâtre des conventions, les souffrances de la nymphe Sangaride et du berger Atys, livrés à la jalouse déesse Cybèle et aux lois de son culte, nous touchent comme le désarroi de la jeunesse confrontée à un monde d'intransigeance et de sacrifice.

Komentarze

Skomentuj
  • Brak komentarzy.

Dodaj komentarz

Dodając komentarz, akceptujesz regulamin.

Ocena społeczności: - Głosów: 0

Hity dnia

Wszystkie hity »

Logowanie

Jeżeli nie posiadasz konta, zarejestruj się.

×