Le tragique destin des Romanov

Treize années à la cour de Russie, Francja 2017

Dans la Russie du début du XXe siècle, le précepteur vaudois Pierre Gilliard s'occupe des enfants du tsar Nicolas II, jusqu'à l'exécution des Romanov en 1918.

  • Czas trwania: 86 minut, Gatunek: Histoire
  • Reżyseria: Patrick Cabouat

Le tragique destin des Romanov w telewizji

ZwińRozwiń

Multimedia

Twórcy

  • Christian Dumais-Lvowski Zdjęcia
  • Patrick Cabouat Zdjęcia
  • BEL AIR MEDIA Producent
  • Patrick Cabouat Autor
  • Patrick Cabouat Reżyseria

Opis programu

ZwińRozwiń

Le tsar Nicolas II confie l'éducation de ses cinq enfants au Vaudois Pierre Gilliard, dès son arrivée en Russie en 1904. Le précepteur gagne la confiance de la famille et vit à ses côtés pendant treize ans, jusqu'à l'exécution sommaire des Romanov en juillet 1918. Le journal intime de Gilliard émerge en contrepoint des événements qui permirent au peuple russe de se libérer du tsarisme.

En 1904, le jeune Pierre Gilliard quitte sa Suisse natale pour devenir le professeur de français de la famille impériale russe. Il ignore qu'il va partager son quotidien durant treize ans, jusqu'à la fin tragique des Romanov, sommairement exécutés à Ekaterinbourg en juillet 1918. Peuplée à 80 % de paysans, la Russie d'alors reste fidèle à la trinité "terre-Église-tsar". Mais l'essor industriel a fait naître un prolétariat urbain et une bourgeoisie qui aspirent à plus de liberté. Inconscient de ces évolutions, le tsar Nicolas II gouverne en autocrate, avec la bénédiction de son épouse Alexandra, qui a embrassé la religion orthodoxe avec le zèle des convertis, et subira bientôt l'influence délétère de Raspoutine. Fidélité Sans partager la vision passéiste du couple impérial, Pierre Gilliard va s'attacher aux enfants comme aux parents et gagner leur confiance. En 1913, il devient le précepteur du tsarévitch Alexis, objet d'inquiétudes car il est hémophile, et persuade son père et sa mère d'ouvrir au monde ce jeune héritier surprotégé. Lorsque la famille, qui a repris son nom de Romanov après l'abdication de Nicolas II, est assignée à résidence, Gilliard fait le choix de demeurer prisonnier avec elle. Il échappera au massacre grâce à sa citoyenneté suisse. Fondé sur son journal intime (Treize années à la cour de Russie, publié chez Payot avec succès en 1921) et sur ses excellentes et émouvantes photographies, ainsi que sur des scènes reconstituées, ce documentaire offre un témoignage exceptionnel sur le quotidien de la famille impériale. Le film replace celui-ci dans le contexte troublé de l'époque, en retraçant avec brio, à l'aide d'archives et d'interviews d'historiens, les affrontements idéologiques qui ont émaillé la première révolution prolétarienne victorieuse de l'histoire.

Komentarze

Skomentuj
  • Brak komentarzy.

Dodaj komentarz

Dodając komentarz, akceptujesz regulamin.

Ocena społeczności: - Głosów: 0

Telemagazyn poleca

Hity dnia

Wszystkie hity »

Logowanie

Jeżeli nie posiadasz konta, zarejestruj się.

×